Médiation ?

ImgBanniereRubMediation2

Médiation familiale

Lors d’une séparation, d’un divorce, la médiation vise à permettre au couple de réfléchir ensemble et de trouver des accords tenant compte des besoins de chacun, et particulièrement de leurs enfants, dans un esprit de co-responsabilité parentale. Les points d’accord peuvent porter notamment sur :

  • les modalités de l’exercice de l’autorité parentale
  • l’éducation et l’avenir des enfants (choix de l’école, des activités extra-scolaires, etc.)
  • la contribution aux frais (ordinaires et extraordinaires) de leur entretien et de leur éducation
  • les modalités d’hébergement des enfants
  • les relations des enfants avec les parents ou les grands-parents
  • les conséquences financières de la séparation
  • le partage des biens
  • les modalités de la pension alimentaire entre ex-époux
  • … et généralement toute question que soulève une réorganisation familiale.

En dehors d’une séparation ou d’un divorce, le processus de médiation est également accessible à l’ensemble des membres de la famille (ascendants, descendants, collatéraux) concernés par des difficultés de communication :

  • conflits dans la fratrie
  • conflits intergénérationnels (dont le droit aux relations personnelles des grand-parents vis-à-vis de leurs petits-enfants)
  • conflits à l’occasion d’une succession (partage du patrimoine familial)
  • différends lors d’un décès, d’une maladie, du vieillissement, de la dépendance d’un parent, du placement en maison de repos,
  • etc.

 Médiation locale

La médiation locale vise à instaurer ou restaurer un dialogue entre des parties en conflit qui sont géographiquement proches.

  • entre voisins : tapage nocturne, nuisances journalières, aboiements répétés, odeurs nauséabondes, fumées, saletés, stationnements abusifs, plantations envahissantes, tailles des haies, insalubrité, droit de passage, constructions mitoyennes, usage de tondeuses, tronçonneuses à des heures tardives ou le dimanche, intimidations, violence entre voisins, etc.
  • conflits entre un propriétaire et un locataire
  • conflits à l’école
  • conflits locatifs (arriérés de loyer, dégradation des lieux, non respect des obligations locatives, conflit au moment de la sortie locative, etc.)
  • conflits entre riverais et étudiants
  • conflits interculturels
  • problèmes de cohabitation, dans les habitats groupés, les maisons communautaires, les kots;
  • faits délictueux : menaces, coups et blessures volontaires et involontaires, harcèlement, calomnie, diffamation, injures, non présentation d’enfants, non paiement de contributions alimentaires, abus de confiance, dégradations, violation de domicile, vols, violence conjugale
    etc.
Pour faire connaissance avec cette notion ou approfondir vos connaissances, cliquez sur un de ces liens :

 

Partager cette page :

Publicités