Je vis un conflit ou je voudrais aider quelqu’un qui vit un conflit

> Des bruits, des saletés, un stationnement abusif, des plantations envahissantes, des problèmes relationnels, un mur mitoyen trop haut, un différend avec un copropriétaire, un conflit locatif, … ?
> Une mésentente à propos de vos enfants (droit d’hébergement, contributions alimentaires, etc.) lors d’une séparation ou d’un divorce, une rupture de communication avec un enfant, un conflit lors d’une indivision, d’une décision commune à prendre avec votre frère/sœur à propos du placement d’un parent, d’une succession, du partage d’un bien ?
> Une dispute à l’école ?

Nous pouvons vous aider, en toute confidentialité et neutralité.

Comment ? En vous accompagnant dans l’échange entre parties, en vous aidant à restaurer le dialogue, à trouver vous-mêmes une solution amiable et durable, dans le respect de chacun, via la médiation.

Pourquoi faire appel à la médiation plutôt qu’à un juge ?

Souvent lors d’un conflit, nous avons le réflexe de recourir à la police ou à la justice. Les décisions rendues, souvent par écrit, sans aucun contact avec l’autre personne, nous laissent insatisfaits et prêts à saisir à nouveau ces instances à la moindre contrariété. Dans d’autres situations, nous sommes tellement détruits par le conflit que nous n’osons rien entreprendre. Nous subissons alors en silence les inconvénients de notre voisinage jusqu’à ce qu’un évènement provoque une réaction disproportionnée, souvent irréversible.

La médiation propose de trouver une solution négociée avec l’autre personne, dans un espace de parole agréable et en présence du médiateur, qui est une personne tierce neutre et compétente. Vous restez maître de la décision. L’accord trouvé s’inscrit dans la durée car il est mis au point par les deux parties. Il peut être rédigé par une juriste et éventuellement homologué par le juge.

Si la situation demande une intervention d’une autre nature, vous serez orienté vers les ressources les plus appropriées pour répondre à vos besoins (service social, psychologue, avocat, etc.).

Comment se passe la première séance de médiation ?

Lors de la première séance de médiation, le médiateur demande à chacun de raconter ce qui l’amène en médiation, le problème rencontré, sa version des faits et demande de préciser la demande de médiation. Cette demande sera mentionnée dans un protocole de médiation (vous en trouverez un exemple en cliquant ici), qui est une convention signée par les parties et le médiateur, aux termes de laquelle chacun déclare s’engager dans le processus de médiation et respecter certaines règles de communication et d’éthique.

La première séance ne demande pas de préparation particulière. Si cela peut vous aider, vous pouvez mettre par écrit la chronologie des faits que vous expliquerez en médiation.

Pour en savoir plus

 


Partager cette page :

Publicités