FAQ

FAQ

Pour quels types de conflits faire appel à la médiation ?

La médiation est utile dans toutes sortes de situations, telles que, par exemple :

 Des bruits, des saletés, un stationnement abusif, des plantations envahissantes, des problèmes relationnels, un mur mitoyen trop haut, un différend avec un copropriétaire, un conflit locatif, … ;
 Une mésentente à propos de vos enfants (droit d’hébergement, contributions alimentaires, etc.) lors d’une séparation ou d’un divorce, une rupture de communication avec un enfant, un conflit lors d’une indivision, d’une décision commune à prendre avec votre frère/sœur à propos du placement d’un parent, d’une succession, du partage d’un bien ;
 Une dispute à l’école.

Est-ce possible dans tous les cas de recourir à la médiation ? Cf. info site à retravailler et développer Delphine

Pourquoi faire appel à la médiation plutôt qu’à un juge ? Delphine

Je travaille dans un service d’aide aux personnes. Puis-je conseiller la médiation aux personnes qui me consultent ? Cf. Info site à retravailler Virginie

Je travaille dans un service de police. Puis-je conseiller la médiation aux personnes qui viennent porter plainte ? Cf. Info site à retravailler Virginie

Je suis juge. Puis-je faire renvoyer les parties vers un médiateur ? Cf. Info site à retravailler Virginie

Puis-je faire appel à vos services pour de la médiation scolaire ?

Le Point Médiation se déplace au sein des écoles pour :

  • Intervenir en toute confidentialité pour aplanir un conflit entre :
  • Élèves,
  • Parents et professeurs,
  • Élèves et professeurs.
  • Sensibiliser les élèves et les professeurs aux outils et bienfaits de la médiation. Prendre conscience que des situations conflictuelles peuvent rapidement se résoudre par la communication non violente, c’est aussi enseigner aux jeunes à devenir les citoyens responsables de demain.

Nous contacter pour une intervention ou une sensibilisation à la médiation permet entre autres de retrouver une communication sereine, de faire émerger les non-dits, les souffrances tues, de faire cesser les petites incivilités, etc.

Les « plus » de la médiation scolaire :

  • Elle soigne un conflit dans la durée, ce qui est non négligeable dans une école où les parties en conflit sont amenées à se fréquenter tous les jours pendant toute l’année scolaire.
  • Elle responsabilise les parties qui deviennent actrices de leur situation et recherchent ensemble une solution juste.

Puis-je recourir à la médiation pour divorcer par consentement mutuel ?

Tout-à-fait, on peut divorcer par consentement mutuel en passant par la médiation.

Choisir le divorce par consentement mutuel ou le divorce à l’amiable implique un accord préalable sur une série de points qui concernent la vie après le divorce mais également pendant la procédure elle-même. Le partage des biens (meubles et immeubles), le sort des dettes éventuelles, l’hébergement des enfants, l’autorité parentale, les contributions à l’entretien et à l’éducation des enfants communs (frais ordinaire et extraordinaires), pension après divorce, … sont autant de points sur lesquels chaque partie au divorce doit effectuer un choix et être en accord avec l’autre partie.

La médiation familiale est là pour offrir un cadre structurant, un accompagnement dans la réflexion mutuelle respectueuse et la rédaction de la convention préalable à un divorce par consentement mutuel.

Enfin, à l’issue d’une médiation visant à aider les parties à aboutir à un divorce par consentement mutuel, le médiateur pourra aider dans les démarches liées à l’introduction de la procédure devant le Tribunal de la famille.

Je suis séparé depuis des années du père/de la mère de mes enfants. Il faudrait revoir les contributions alimentaires ainsi que les modalités d’hébergement. La communication entre nous est mauvaise. Puis-je faire appel à la médiation dans ce cas ?

Bien sûr. Le médiateur vous accompagnera pour ré-amorcer la communication afin que vous puissiez trouver ensemble la solution qui vous convient, en tenant compte des besoins et contraintes de chacun, dans le respect de l’autre et l’écoute du point de vue de chacun. Il est par ailleurs possible de revoir en médiation un accord passé devant le juge.

Comment se passe la première séance de médiation ?

Lors de la première séance de médiation, le médiateur demande à chacun de raconter ce qui l’amène en médiation, le problème rencontré, sa version des faits et demande de préciser la demande de médiation. Cette demande sera mentionnée dans un protocole de médiation (vous en trouverez un exemple en cliquant ici), qui est une convention signée par les parties et le médiateur, aux termes de laquelle chacun déclare s’engager dans le processus de médiation et respecter certaines règles de communication et d’éthique.

La première séance ne demande pas de préparation particulière. Si cela peut vous aider, vous pouvez mettre par écrit la chronologie des faits que vous expliquerez en médiation. Il peut également être intéressant de se demander comment l’autre partie expliquerait les faits

Avant cette première séance, il peut être opportun d’organiser une réunion d’information sur la médiation et la manière dont le médiateur travaille. Ce sera toujours le cas pour les médiations autres que familiales. Il y aura aussi un échange sur l’objet de la demande et les parties concernées. Ceci pour entamer les séances en toute connaissance de cause et avec l’ensemble des parties concernées.

Combien de séances faut-il pour parvenir à un accord ? Delphine (médiation sociale et civile)

En médiation, il n’y a pas de nombre de séances nécessaires pour parvenir à un accord qui soit fixé à l’avance.

Si le nombre de séances pour régler une séparation avec enfants se situe en général dans une fourchette allant de trois à huit séances, il est important de rappeler que chaque famille est différente, chaque conflit aussi. Et que chacun a son rythme.